Ford réduit la gamme de véhicules proposés aux Nord-Américains

Dans le but d’optimiser ses revenus, Ford a décidé de rationaliser ses produits en mettant l’accent sur les modèles préférés des consommateurs nord-américains. Désormais, au Canada et aux États-Unis, une gamme très restreinte sera proposée, la Ford Mustang restant un incontournable.

Évolution de la gamme proposée sur le marché nord-américain

Les résultats financiers de Ford Motor Company pour le premier trimestre de l’année font état d’une augmentation de 7 % de ses revenus par rapport à la même période l’an dernier. En parallèle, son président a annoncé l’intention du groupe de limiter son offre en Amérique du Nord, s’adaptant aux besoins des clients.

Ainsi, d’ici 2020, sa nouvelle gamme se composera à 90 % de camions, d’utilitaires et de véhicules commerciaux, dont le futur Ford Bronco et la camionnette Ford Ranger, attendue en 2019. Pour les voitures particulières, seuls seront maintenus le coupé sport Ford Mustang et la nouvelle version de la compacte à hayon Focus Active. Au Canada, même la Focus ne figurera plus au catalogue, à l’image de la Fiesta, la Fusion et la Taurus et probablement leurs variantes.

Le constructeur serait en train de développer des véhicules combinant les avantages respectifs des voitures légères et des utilitaires comme la polyvalence, un intérieur spacieux et une position de conduite haute.

L’électrique disparaîtra pendant un temps avec la suppression de la Ford Focus, mais des groupes motopropulseurs hybrides signés Dearborn équiperont bientôt la camionnette Ford F-150, la Mustang, ainsi que les utilitaires Explorer, Escape et Bronco. Enfin, dans l’objectif de commercialiser une quinzaine de véhicules électrifiés à l’horizon 2022, le constructeur va lancer en 2020 son premier utilitaire à motorisation électrique.

Une stratégie justifiée par le déclin des ventes de voitures légères

Depuis 2012, les ventes d’automobiles ont fortement diminué.

Le porte-parole de Ford justifie la décision du constructeur par le déclin important des ventes d’automobiles au Canada et aux États-Unis. Aux États-Unis, à fin mars 2018, elles ne représentaient plus que 25 % des véhicules écoulés par la marque, soit une baisse de 13,7 % sur un an. Au Canada, leur part est encore plus faible, à seulement 11 % des 51 999 véhicules neufs écoulés en 2017.

En parallèle, la camionnette Ford F-150 a enregistré un nombre record de ventes de 25 000 exemplaires, s’imposant pour la 2e fois consécutive comme le véhicule neuf le plus populaire au Québec.

Ford suit l’exemple de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), qui depuis l’année dernière, a réduit sa gamme à cinq modèles : les berlines Dodge Charger et Chrysler 300, la voiture sport Dodge Challenger, la Fiat 500 et la Fiat 124 Spider.

Ces modèles qui tirent ou vont tirer leur révérence feront bientôt le bonheur des importateurs de voitures américaines de collection, et celui des Européens amateurs du genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>